Archive pour la catégorie ‘Actualités Home Staging’

Le relooking, un atout pour vendre sa maison

Mardi 28 avril 2009

Il y a des gens comme ça... Des gens qui “se grillent” la vente de leur maison. Comment ? Primo, en la négligeant ; deuzio, en la plaçant dans un maximum d’agences ; tertio, en la surchargeant de mille et un encombrants. Pour toutes ces personnes handicapées de la transaction immobilière, il existe aujourd’hui des agents spéciaux, des “neutralisateurs” d’intérieur qui investissent allègrement le marché.
En marge des agences, ces hommes et ces femmes défrichent en effet le filon parallèle du home-staging, un concept qui vise à valoriser un bien pour favoriser sa vente. Pour donner une idée, pensez à l’émission de M6, Maison à vendre. Une heure durant laquelle un logement devient la cible d’un relooking intensif. Au menu : on désencombre, on épure, on vide, on jette… Exit les tapisseries vieillottes et les faïences vert crapaud. « L’objectif est de mettre la maison dans un écrin, d’en faire une villa témoin, la plus neutre possible », selon la formule du home-stager montpelliérain Henrique de Castillo.

A Montpellier, ceux qui apparaissent volontiers comme des “sauveurs” pensent avoir trouvé un bon terrain de jeu. Le pourcentage de clients potentiels étant de 3,2 %, alors qu’il n’est que de 2,5 % dans le reste de la France. « Il y a quelques mois, le marché était quasiment vierge, ce qui est palpitant et épuisant à la fois. Je rêve de concurrence… » Henrique de Castillo ne croit pas si bien dire. Chez Century 21, à Saint-Jean-de-Védas, le patron a reçu la visite, en deux semaines, de trois spécialistes qui proposent leurs services. (….)

(…)Reste que le “grand ménage” que proposent ces professionnels a également un coût : entre 1 et 2 % du prix de vente. Toutefois très loin des budgets ultra visuels de M6 !

Source : Midi Libre

Audrey, cliente convaincue !

Mardi 28 avril 2009

Six mois à la vente, plus de vingt visites et toujours rien. Audrey Henry a bien cru qu’elle n’arriverait pas à se séparer de sa maison. Démarchée par un home-stager, elle prend le risque. « Au début, j’avais peur de ne rien apprendre , se souvient la jeune femme. Dans l’émission de télé, les changements sont souv ent de l’ordre du bon sens… » Finalement, après expertise, Audrey accepte de débourser 1 700 € pour relooker sa maison de 120 m2.

« Le home-stager m’a d’abord conseillé d’épurer les pièces trop chargées , précise la cliente. Outre le coup de peinture et les bibelots enlevés, ce sont ensuite les pièces et les espaces qui ont été réorganisés. « On a inversé, on a redonné une unité à la pièce centrale, en mettant la salle à manger près de la cuisine », raconte Audrey.

Dernier argument choc de l’opération : le coaching de vente. Quand le home-stager s’en prend directement à sa cliente, ça donne : « Même moi, j’ai changé ! Je sélectionne désormais les clients réellement intéressés. J’ai appris à poser les bonnes questions pour faire un premier écrémage par téléphone, explique Audrey. J’étais aussi trop bavarde, je donnais trop d’informations au client sans jamais le laisser seul… »

Une dizaine de visites plus tard, la maison était vendue. « Je ne regrette pas, j’ai vraiment eu un retour sur investissement », conclut Audrey.

Source : Midi Libre

Regroupement de Home Stagers….

Vendredi 13 mars 2009

Le Home Staging étant un tout nouveau métier, il est vrai que s’installer home stager n’est pas une mince affaire… Tout est à faire et à découvrir… Que ce soit au niveau création d’entreprise ou comment démarcher les clients et les agences immobilières.

Beaucoup de personnes sont rentrées en contact avec moi pour me demander quelques conseils avant de se “lancer”…. De magnifiques rencontres ont eu lieux et un véritable “échange” est né.

Alors, un groupe vient de naître, rien d’officiel, mais si vous voulez vous lancer, si vous êtes home stager et que vous êtes dans cet esprit de partage n’hésitez pas à me contacter ou laisser un message ci-dessous !

A bientôt,

Caroline

Comment bien choisir sa formation de Home Staging ?

Lundi 26 janvier 2009

Sur le site “homestaging.fr” est paru un article trés intéressant intitulé “Comment bien choisir sa formation de Home Staging ?” en voici quelques extraits…

(…) Avec la récente médiatisation du home staging, une forte demande en formation au métier de home stager est apparue. (…) Pour tenter de répondre à cette demande, un nombre croissant de home stagers propose des formations de un à trois jours sur le métier du home staging. (…)

La conséquence pour le grand public est qu’il devient très difficile de choisir une formation plutôt qu’une autre.

(…) En effet, le choix d’une formation dépend de beaucoup de paramètres qui seront autant de questions à se poser avant de porter son choix sur un formateur.

 Question 1 : Quelle type de formation voulez-vous suivre ?

C’est un point primordial et qui n’est peut être pas assez mis en avant par les différents home stagers, car il n’y a pas UNE mais DES formations en home staging.

Une formation en home staging peut en effet couvrir les aspects suivants :

  • la technique (seule) du home staging
  • le métier de home stager
  • la création d’une activité de home staging

Tout le monde n’a pas le même objectif en suivant une formation en home staging. Certains souhaitent pouvoir réaliser un home staging chez eux avant de vendre leur maison. D’autres veulent savoir comment gérer leur activité mais connaissent déjà par ailleurs la création d’entreprise. Enfin, il est possible de vouloir être formé à l’ensemble des étapes : création de la société, principes du home staging et gestion quotidienne de l’activité.

De ce point de vue-là, l’offre est très variée et tous les types de formations sont proposés.

C’est donc en fonction de votre profil et de votre expérience personnelle que vous définirez la formation qui vous convient. (…)

Question 2 : Quel est le contenu de la formation ?

Une fois que vous avez décidé quel type de formation vous souhaitiez suivre, vous devez prendre du temps pour connaître et examiner le contenu des formations proposées. Pour cela, il vous faut récupérer le programme de la formation. (…)

N’allez jamais à une formation sans connaître précisément les thèmes abordés ! De même, demander un planning prévisionnel pour vous faire une idée du déroulement pratique de la formation.

Enfin, un point qui nous semble très important : vérifiez qu’une mise en pratique est prévue. Il n’y a rien de mieux que les mises en situation pour vérifier que l’on a compris les principes enseignés. (…)

Question 3 : Quelle est la durée de la formation ?

Après avoir examiné le programme de la formation et vérifié qu’il répondait à vos attentes, vous devez vous pencher sur la durée de la formation et le planning proposé pour vérifier qu’ils sont réalistes. Par exemple, une formation complète en une journée est irréaliste et il ne vous serait pas possible d’assimiler l’ensemble des concepts abordés.

Question 4 : Combien coûte la formation et qu’est-ce qui est inclus dans le prix ?

Les prix d’une formation varient beaucoup selon les formateurs. De 150 euros pour une formation d’une journée aux seuls principes du home staging à 1 600 euros pour une formation de plusieurs jours (jusqu’à cinq jours).
Les prestations variant beaucoup d’une formation à l’autre, nous vous recommandons de regarder attentivement ce qui est compris dans le prix (…)

Enfin, certains home stagers sont déclarés comme prestataires de formation et le prix de la formation peut alors être pris en charge dans le cadre de la formation continue.

Question 5 : Quel est le nombre maximum de participants ?

Ce paramètre nous semble important et nous constatons de gros écarts selon les formules : de cinq à une trentaine de participants. Si vous n’êtes pas à l’aise dans les grands groupes, nous vous conseillons d’opter pour la formule limitée à un petit nombre de participants. Si, au contraire, vous aimez le côté un peu “anonyme” des groupes plus importants, optez pour les formules à plus de dix personnes.

Question 6 : Qui réalise la formation ?

Là aussi, on voit beaucoup de situations différentes dans les formations actuellement disponibles. Les principaux cas sont :

  • formation entièrement réalisée par le home stager
  • formation au home staging réalisée par un home stager venant d’un pays où le home staging est implanté depuis longtemps (souvent le Canada)
  • formation à la partie développement commerciale enseignée par un (ancien) agent immobilier
  • formation à la création d’entreprise par une personne expérimentée dans le domaine

Pour nous, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise formule. L’essentiel est qu’une partie soit réalisée par une personne connaissant le marché français pour détailler les spécificités de notre pays.

Néanmoins, la partie sur le home staging doit être réalisée par une personne expérimentée. Quelqu’un qui s’est lancé dans le home staging il y a un mois et qui propose immédiatement des formations n’aura probablement pas le recul nécessaire pour vous conseiller dans cette activité. L’expérience est importante car de là viendra les conseils “plus” qui vous éviteront de faire les erreurs de débutant.

Question 7 : Quels sont les “plus” de la formation ?

Ces plus peuvent notamment concerner :

La remise d’un livret de stage

Il peut être pratique de garder à l’issue du stage un support résumant les idées et conseils clés abordés pendant le stage. En effet, il est n’est pas possible de tout assimiler en si peu de temps et vos notes peuvent contenir des lacunes (un point que vous n’aviez pas jugé important pendant le stage mais dont vous aurez besoin par la suite).

Il peut s’agir aussi de documents types tels que des modèles de questionnaires à utiliser lors de votre repérage dans une habitation à home stager. Cela peut également être des modèles pour la création de votre société si le stage incluait une partie là-dessus. (…)

La délivrance d’un certificat de home stager

Ce point ne nous apparaît pas fondamental car nous voyons difficilement comment il peut constituer un facteur de différentiation pour vos clients. De plus, si un agent immobilier ou un particulier veut vérifier la qualité de vos prestations avant de réaliser un partenariat avec vous, il cherchera à voir des exemples de vos réalisations ou téléphonera directement au home stager qui vous a formé.

Le suivi dans le temps ou “coaching”

Certains home stagers vous proposent de vous suivre dans le temps en mettant en place un système de coaching, le plus souvent payant. C’est un bon moyen de savoir vers qui vous tourner en cas de difficulté dans les premiers mois de votre activité.

Récapitulatif des points à vérifier avant de choisir sa formation :

  • Question 1 : Quelle type de formation voulez-vous suivre ?
  • Question 2 : Quel est le contenu de la formation ?
  • Question 3 : Quelle est la durée de la formation ?
  • Question 4 : Combien coûte la formation et qu’est-ce qui est inclus dans le prix ?
  • Question 5 : Quel est le nombre maximum de participants ?
  • Question 6 : Qui réalise la formation ?
  • Question 7 : Quels sont les “plus” de la formation ?

Toutes les clefs sont à présent entre vos mains pour choisir la formation adéquate !

Lire l’article en entier :               

2009, année du Home Staging ?

Lundi 26 janvier 2009

Depuis le début de l’année, le home staging semble avoir étendu son espace sur le petit écran.

Comme à son habitude, M6 et Stéphane Plaza nous ont réservé une soirée spéciale Maison à vendre avec un épisode inédit et un rediffusé mardi 13 janvier. Si l’émission reste contestée par certains professionnels, elle a tout de même atteint plus de 3 millions de téléspectateurs et 12 % de parts de marché, score honorable face au retour des stars de Koh Lanta.

TF1 a également consacré un sujet lors de son tout premier journal de 13h de l’année. Le home staging y apparaît en plein “essor”, un “nouveau service” qui permet de faire face à la crise. Une “home-stageuse”, un vendeur et des potentiels acheteurs sur qui on tente de provoquer le fameux coup de cœur sont interviewés.

Pour voir la vidéo, cliquez ici :           

Source : le home staging.fr

Quelques conseils avant de mettre votre bien en vente.

Mardi 20 janvier 2009

Pour une vente “rapide” (délai de 1 à 3 mois), la condition première est que votre bien doit être correctement estimé. Si au bout de 3 mois, votre bien est toujours en vente, c’est que le prix du bien est hors marché.

 Même si cela est parfois difficile, l’affectif ne doit plus entrer en compte, vous ne devez avoir en tête que les prix du marché. Dans 90% des cas, quand la vente ne se fait pas, c’est que le prix n’est pas le bon.

Pour une estimation au juste prix, faite appel à un agent immobilier. La connaissance du marché de ce dernier permet cette estimation correcte.

Ensuite, pour promouvoir votre bien, pour le mettre en valeur, optez pour la Mise en Valeur Immobilière ou Home Staging. Avec les techniques spécifiques du Home Staging, vous allez aider le visiteur à se sentir chez lui chez vous !!

90 secondes : c’est le temps nécessaire pour déclencher le coup de cœur d’un acheteur pour une maison ou un appartement. Pendant ces quelques secondes, ledit acheteur sait s’il souhaite poursuivre la visite ou pas… La vente d’un bien immobilier peut donc échouer en moins de deux minutes !

Une mauvaise impression, une ambiance trop marquée qui ne plaît pas ou une simple déception par rapport à l’annonce suffisent à faire fuir. Le but du home staging : mettre votre bien en valeur pour le placer au-dessus de la concurrence.

 

Un marché d’acquéreurs….

Lundi 19 janvier 2009

Les acquéreurs reprennent la main”, “le rapport de force à tendance à se rééquilibrer légèrement au profit des acheteurs”, etc. Partout, la même annonce : “on est dans un marché d’acquéreurs”, ce qui signifie que les acquéreurs sont en position de force…

(…)

Le moment de vendre ?

Si, en ajustant le prix de vente à la réalité du marché, le vendeur cède son bien moins cher qu’il l’espérait, la FNAIM rappelle qu’il n’a pas perdu la plus-value : “les vendeurs ont engrangé de très substantielles plus-values depuis une dizaine d’années, que les baisses intervenues depuis quelques mois ne réduisent que faiblement”, le niveau atteint par les prix après corrections n’étant généralement que le niveau de 2006 ou de 2005.

Vente : la mise en valeur par le home staging

Sur le marché des acquéreurs, les acheteurs sont en position de force. L’offre étant plus importante que la demande, les vendeurs doivent faire de leur bien un “must have”. Pour être le plus attractif, le vendeur doit mettre valeur son logement. D’abord, tout simplement avec la propreté, mais parfois le coup de plumeau pour éliminer la toile d’araignée ne suffit pas. Même si vous déménagez, vous devez parfois investir dans davantage qu’un coup de balai ou d’aspirateur et ne pas hésiter à changer les joints noircis de la salle de bains ou à repeindre en cas de murs défraîchis, car à prix égal, l’acquéreur potentiel préférera le bien le mieux entretenu, avec du joint tout beau, tout blanc !

Des travaux, oui, mais pas hors de prix

“Désencombrer”, “dépersonnaliser”… vous connaissez ces règles du home staging qui rendent le logement plus spacieux et plus clair. Grâce à la mise en valeur du bien, les maisons à vendre depuis un temps les plaçant dans la catégorie des biens en mal d’acquéreurs trouvent généralement preneur. Mais le “relookage” rendant le bien plus agréable à vivre ne doit pas engendrer de travaux trop importants et chers.

(… lire la suite)

Maison à Vendre sur M6 avec Stéphane PLAZA

Mardi 2 décembre 2008

Lundi 1er décembre, MAISON A VENDRE  (20h50 sur M6)

Agent immobilier dans la vie, coach pour M6, Stéphane Plaza défie la crise immobilière.
Agent immobilier depuis vingt ans, Stéphane Plaza met son expérience au service de l’émission de M6. Son credo : mettre en valeur ses biens pour mieux les vendre, en un mot : le home-staging.
Selon lui, pour trouver un acheteur, il faut savoir investir. « Pour mettre une maison en valeur, il faut surtout la dépersonnaliser », explique-t-il. « Cela représente un coût entre 2 et 4 % de la valeur du bien mais on trouve un acheteur plus vite et le temps c’est de l’argent ! »
Quelques menus travaux et beaucoup de réorganisation de lieu de vie, c’est ainsi que Stéphane Plaza est venu en aide d’une famille de Seine-et-Marne.

Désencombrer et optimiser. C’est là que se situe le principal de la mission de Stéphane Plaza. Mais il doit aussi faire preuve de psychologie. « On a toujours tendance à surcoter sa maison. On y a vécu donc on trouve que c’est la plus belle, c’est humain. Quand on la vend, il faut savoir s’en détacher. Mon travail est d’aider les vendeurs à redescendre sur terre. »

Extrait d’Edition France Soir du lundi 1 décembre 2008 page 28

Home Staging : Attention aux idées reçues !!

Vendredi 14 novembre 2008

Ce qu’il faut savoir sur le Home Staging :

  • Le Home Staging n’est pas de la rénovation,
  • Le Home Staging ne permet pas de vendre un bien plus cher (nous l’avons déjà évoqué dans un précédent article),
  • Le Home Staging c’est “améliorer” et pas camoufler les défauts des biens,
  • Le Home Staging n’est pas cher, son coût correspond à 0,5 à 2 % maximum du prix du bien.

Devenir Home Stager…

Dimanche 9 novembre 2008

Le Home Staging est à la mode et suscite un réel engouement et des vocations aussi.

Cependant, vous qui souhaitez devenir Home Stager, faites attention quant-aux choix des formations !!

De nombreux témoignages sur le net montrent que des personnes peu scrupuleuses proposent des formations alors que ces derniers n’ont que très peu d’expérience…

On ne s’improvise pas formateur du jour au lendemain !! … Pour transmettre son savoir à quelqu’un, il faut savoir de quoi on parle !!

Les abus de certains ternissent l’image de notre beau métier, quel dommage !