Audrey, cliente convaincue !

Six mois à la vente, plus de vingt visites et toujours rien. Audrey Henry a bien cru qu’elle n’arriverait pas à se séparer de sa maison. Démarchée par un home-stager, elle prend le risque. « Au début, j’avais peur de ne rien apprendre , se souvient la jeune femme. Dans l’émission de télé, les changements sont souv ent de l’ordre du bon sens… » Finalement, après expertise, Audrey accepte de débourser 1 700 € pour relooker sa maison de 120 m2.

« Le home-stager m’a d’abord conseillé d’épurer les pièces trop chargées , précise la cliente. Outre le coup de peinture et les bibelots enlevés, ce sont ensuite les pièces et les espaces qui ont été réorganisés. « On a inversé, on a redonné une unité à la pièce centrale, en mettant la salle à manger près de la cuisine », raconte Audrey.

Dernier argument choc de l’opération : le coaching de vente. Quand le home-stager s’en prend directement à sa cliente, ça donne : « Même moi, j’ai changé ! Je sélectionne désormais les clients réellement intéressés. J’ai appris à poser les bonnes questions pour faire un premier écrémage par téléphone, explique Audrey. J’étais aussi trop bavarde, je donnais trop d’informations au client sans jamais le laisser seul… »

Une dizaine de visites plus tard, la maison était vendue. « Je ne regrette pas, j’ai vraiment eu un retour sur investissement », conclut Audrey.

Source : Midi Libre

Laisser un commentaire